Vietnam – La contribution salésienne à l’Eglise et à la population vietnamienne
Spécial

20 avril 2017

(ANS – Xuang Hiep) - Du Nord au Sud du Vietnam les Salésiens sont engagés au service des jeunes les plus besogneux, éduquant et évangélisant. Nombreux les défis, mais ne manquent pas les satisfactions.

La première œuvre salésienne au Vietnam a été l’orphelinat de Hanoi, ouvert de 1952 à 1954. A cause de divers motifs politico-historiques, seulement 40 ans plus tard, en 1994, les Salésiens purent retourner pour contribuer à la reconstruction de l’Eglise en cette région. Actuellement 21 Salésiens servent la jeunesse et l’Eglise locale avec 10 présences au Nord Vietnam et au mois de septembre a été canoniquement ouverte la première communauté à Cat Dam.

Implanter le charisme salésien en cette région où, pendant des décennies on n’a pas vue l’ombre d’un prêtre, n’est si simple. Et pourtant, dans sa récente Visite d’Animation le Recteur Majeur a signalé que « le lent, humble, mais décisif déplacement des Salésiens vers le Nord du pays est une vision importante pour l’avenir. Nous devons sortir de la zone de confort du Sud ».

Et en effet, les Salésiens sont en train d’ouvrir les premiers oratoires et travaillent avec les jeunes des écoles rurales, alors que la Famille Salésienne est aussi en croissance.

Dans le diocèse de Kontum-Pleikou, au centre du pays, est active la mission salésienne parmi la minorité ethnique des ‘Gia Rai’. Ils représentent la grande partie des Catholiques des zones rurales de la région, ils sont environ 400.000 et leur style de vie traditionnel est maintenant menacé par la culture contemporaine.

En cette zone sont présents 9 Salésiens qui, tout en habitant en 6 diverses localités, animent 5 paroisses rurales, avec un total de 22 stations missionnaires, avec activités oratoriennes, de catéchèse et avec divers internats pour la population indigène.

Enfin, à Dong Thuan, au Sud du Vietnam, 12 Salésiens et 3 FMA sont responsables du Centre de Formation Professionnelle qui accueille environ 145 garçons et filles, souvent étiquetés comme « sans espoir », provenant des familles problématiques , en dehors des cycles éducatifs, qui ont grandi dans la rue ou avec dépendances.

Ouvert en 2004, le centre travaille en premier lieu pour restituer leur auto-estime et sécurité, déclinant avec créativité le Système Préventif. Le nom de Don Bosco n’est pas très connu en cette zone, raison pour laquelle les Salésiens cherchent à rejoindre la population et la jeunesse avec beaucoup d’initiatives : fourniture d’eau potable, programmes de logements pour personnes dans le besoin et un nouveau et très actif oratoire quotidien. 

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».