Italie - Le Recteur Majeur aux étudiants de la Crocetta de Turin: "Salèsiens avant même d'être ...

Turin, Italie - septembre 2017 - " Vous êtes des confrères en formation comme ...

États-Unis - Le Vatican signe le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires

New York, États-Unis - septembre 2017 - Le mercredi 20 septembre, le Saint-Siège a ...

Italie – 148e Expédition Missionnaire Salésienne : « Sans missionnaires beaucoup de nous ne serions ...

(ANS – Turin) – Hier, dimanche 24 septembre, dans la Basilique de Marie ...

Porto Rico – Toutes les structures salésienne ont été frappées par l’ouragan ‘Maria’

(ANS – San Juan) – Les nouvelles du désastre provoqué par l’ouragan ...

Corée du Sud – Un parcours vocationnel même au service militaire

(ANS – Uijongbu) – A cause de la situation historique et sociale de la ...

RMG – Béatification de Titus Zeman : lettre du Recteur Majeur

(ANS – Rome) – A l’occasion de imminente béatification du ...

Madagascar - Rencontre de la Commission régionale pour la Formation de l'Afrique et Madagascar

Ivato, Madagascar - septembre 2017 - Au siège de la Vice-province de Madagascar (MDG), s'est ...

RMG – Entretien avec Père Tom

(ANS - Rome) – Père Tom Uzhunnalil a répondu à des questions exclusives pour ANS.

Cela a provoqué une certaine stupeur le fait de voir le visage du Pape François blessé durant la visite en Colombie. Le coup à l’arcade sourcilière et sur le zygoma, la robe blanche ensanglantée. Un petit incident avec la ‘Papamobile’ qui nous suggère presque immédiatement les paroles de Bergoglio et qui m’ont inspiré cet Editorial : « Je préfère une Eglise accidentée, blessée, ensanglantée, à cause d’une sortie dans le rues, plutôt qu’une Eglise malade à cause de la fermeture et la commodité de s’accrocher à ses propres sécurités » (EG 49). 

Vatican - 13 septembre 2017 - Tout de suite après l'audience générale du mercredi, le Pape François a rencontré le P. salésien Thomas Uzhunnalil. 

(ANS - Bogotá) - Lorsque le Pape François s’est adressé à ceux qui étaient présents à la place Bolívar à Bogotá, depuis le balcon du palais du Cardinal, la plupart des présents étaient des jeunes. Ses paroles ont exprimé le grand espoir que le Pape place sur les jeunes : ils croient en leur potentiel, il sait qu’ils ont le pouvoir de changer l’histoire.

Bogotá, Colombie – septembre 2017 - Voyage Apostolique du Pape François en Colombie (6-11 septembre 2017). Le Saint Père a visité Bogotá, Villavicencio, Medellin et Cartagena. Il a rencontré le Président de la République, Juan Manuel Santos Calderón, les Evêques, le Conseil Episcopal Latino-américain (CELAM), les hôtes de la maison/famille « San José » à Medellin, prêtres, religieux, consacrés, séminaristes et leurs familles. L’Eucharistie avec la plus grande participation a eu lieu à Medellin, avec environ 1.296.000 fidèles présents.

(ANS - Bogotá) - Au cours de la deuxième journée de sa visite en Colombie, le Pape François a parlé du rôle des jeunes lors de la réunion avec le Comité du Conseil Episcopal Latino-américain (CELAM). Son discours a fait allusion aux jeunes, à travers un avertissement concret aux évêques pour ne pas être pris par les caricatures ou les lieux communs à propos des jeunes. 

Page 1 sur 9

INTERVIEWS

EDITORIAL

  • Zone de confort : NO, MERCI ! “Je préfère une Eglise blessée”

    Cela a provoqué une certaine stupeur le fait de voir le visage du Pape François blessé durant la visite en Colombie. Le coup à l’arcade sourcilière et sur le zygoma, la robe blanche ensanglantée. Un petit incident avec la ‘Papamobile’ qui nous suggère presque immédiatement les paroles de Bergoglio et qui m’ont inspiré cet Editorial : « Je préfère une Eglise accidentée, blessée, ensanglantée, à cause d’une sortie dans le rues, plutôt qu’une Eglise malade à cause de la fermeture et la commodité de s’accrocher à ses propres sécurités » (EG 49). 

EVENEMENTS

APPROFONDISSEMENT

  • République Démocratique du Congo – L’enfant et la pirogue

    (ANS – Miti) - Il y a trois enfants orphelins de mère et abandonnés par le père; il y a Bora, une jeune qui, en 28 ans de vie a affronté plus de défis de ceux qui arrivent normalement au cours de toute une vie; il y a les Pygmées Bambuti qui, tout en étant les plus anciens habitants de la région, quand on a créé le Parc National de Kahuzi Biega, déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, ont été expulsés et maintenant vivent sur les côtés : il y a beaucoup de pauvres gens qui habitent les zones rurales près de Bukavu, où le missionnaire salésien, le P. Piero Gavioli et Lydie Masoka, une Salésienne Coopératrice, font ce qu’ils peuvent pour donner un avenir aux enfants et aux jeunes plus vulnérables.

LE MESSAGE DU RECTEUR MAJEUR

  • CÉLÉBRONS LA VIE!

    Chaque nouveau commencement est une page blanche, une quantité illimitée de possibilités qui se présentent dans la vie quotidienne. Ce fameux don incroyable, nous l’appelons temps.

Video FR

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».