Pologne - XXV Jeux Nationaux de la Jeunesse Salésienne

Cracovie, Pologne - septembre 2017 - Des dizaines de jeunes athlètes, accompagnés de ...

Argentine - Professions perpétuelles de trois salésiens

San Justo, Argentine - septembre 2017 - Le 16 septembre au Sanctuaire "Sagrado Corazón de ...

Mexique - Les salésiens aident les personnes touchées par le séisme

Mexico, Mexique - 20 septembre 2017 - La Province salésienne de Mexico (MEM), afin de ...

Italie – Rencontre de vérification pour les Provinciaux à la moitié du sexennat

(ANS – Turin) – Une occasion pour manifester l’accompagnement des ...

Italie – Inauguration du centre “Il Faro” d’Ancône

(ANS – Ancône) – Créer une opportunité, pour les familles en ...

République Démocratique du Congo – L’enfant et la pirogue

(ANS – Miti) - Il y a trois enfants orphelins de mère et abandonnés par le ...

(ANS – Ancône) – Créer une opportunité, pour les familles en difficulté, d’avoir un rapport avec les enfants qui les aide à prévenir l’abandon et la tutelle judiciaire. Un support non invasif, qui ne substitue pas la famille, mais qui se met à son côté de manière flexible dans les nombreuses activités éducatives. C’est le projet que les Salésiens d’Ancône ont décidé de lancer : le centre de jour « Il Faro » (Le phare).

(ANS – Sunyani) – Shata est un enfant de la rue, abandonné, dès la naissance, par les parents quand ils se sont rendus compte qu’il était handicapé. Shata ne parle pas anglais, mais il comprend la langue locale et il se fait comprendre. Il a une déformation à la tête et des problèmes aux jambes, mais il court et saute comme tous les enfants. Il a été trouvé et pris de la rue de Sunyani par le P. ‘Uba’, comme est appelé par des centaines d’enfants, le P. salésien Ubaldino Andrade.

(ANS - Bukavu) - Dans leur message du 13 mai dernier, les Évêques du Nord et du Sud Kivu, membres de l'Assemblée Provinciale Épiscopale de Bukavu, ont dénoncé encore une fois : « Les enfants des rues augmentent en nombre alarmant. » Les Salésiens qui travaillent à Bukavu, comme le P. Piero Gavioli, sont tous les jours confrontés à cette situation : il ne s’agit pas de données statistiques, mais d’enfants concrets, qui en sont les victimes innocentes. Les Fils de Don Bosco, en suivant l'exemple de leur fondateur, parviennent encore à donner de l'espoir, de la dignité et des opportunités pour le future. 

Villarica, Paraguay - août 2017 - Les jeunes animateurs de l'oratoire "Don Bosco" de Villarica, Paraguay, sont engagés dans l'activité de "l'oratoire itinérant". Grâce à cette initiative ils se sont rendus en visite à la chapelle dédiée à St Blaise et ils se sont occupés des enfants besogneux qui la fréquentent.

(ANS - Calcutta) - "Don Bosco Ashalayam est la seule famille que j'ai jamais eu", dit Sanjoy, un garçon qui a grandi sans parents. Il vivait dans la rue, où il a travaillé, a dormi et a cherché de la nourriture pour survivre. Une famille lui a offert où rester, mais bientôt il s'est rendu compte que c'était une arnaque, le traitant comme un esclave domestique, abusant de lui et ne recevant ni argent ni aide. Et il n'avait que 10 ans.

(ANS – Rome) – Jusqu’au mois de juin, plus de 9.000 mineurs étrangers non accompagnés ont débarqué en Italie, jeunes vulnérables qui, après un long voyage en mer se retrouvent seuls et exposés à tous les risques. Une réponse à cette urgence est la figure du tuteur volontaire, introduite grâce à la loi 47/2017 « Dispositions en matière de mesures de protection des mineurs étrangers non accompagnés », approuvée récemment par le Parlement.  Tuteurs volontaires sont ces citoyens (au-dessus de 25 ans) qui décident d’exercer la tâche de représentation légale du mineur seul, faisant en sorte que ses droits soient reconnus. Pour connaitre les qualités requises et le profil de cette nouvelle figure, depuis aujourd’hui, on peut voir sur le site :

www.salesianiperilsociale.it/tutore-volontario/) le guide “Le tuteur volontaire pour mineurs étrangers non accompagnés. Défi et opportunité pour la Famille Salésienne ».

Page 1 sur 14

INTERVIEWS

EDITORIAL

  • Zone de confort : NO, MERCI ! “Je préfère une Eglise blessée”

    Cela a provoqué une certaine stupeur le fait de voir le visage du Pape François blessé durant la visite en Colombie. Le coup à l’arcade sourcilière et sur le zygoma, la robe blanche ensanglantée. Un petit incident avec la ‘Papamobile’ qui nous suggère presque immédiatement les paroles de Bergoglio et qui m’ont inspiré cet Editorial : « Je préfère une Eglise accidentée, blessée, ensanglantée, à cause d’une sortie dans le rues, plutôt qu’une Eglise malade à cause de la fermeture et la commodité de s’accrocher à ses propres sécurités » (EG 49). 

EVENEMENTS

  • RMG - Père Tom : « Je suis ce que je suis aujourd’hui parce que Dieu a pris soin de moi »

    (ANS - Rome) - Un homme pacifique, en paix avec Dieu et avec tous, y compris les ravisseurs, et aussi capable de plaisanter sur l’expérience qu’il a vécue. C’est l’image qu’ont pu saisir en Père Tom Uzhunnalil aujourd’hui, samedi 16 septembre, dans la matinée, les journalistes et les professionnels de la communication, qui se sont réunis à la maison « Salesianum », à Rome, pour entendre directement de lui le récit touchant de la saisie et de la libération, vécues avec une grande foi en Dieu.

APPROFONDISSEMENT

  • République Démocratique du Congo – L’enfant et la pirogue

    (ANS – Miti) - Il y a trois enfants orphelins de mère et abandonnés par le père; il y a Bora, une jeune qui, en 28 ans de vie a affronté plus de défis de ceux qui arrivent normalement au cours de toute une vie; il y a les Pygmées Bambuti qui, tout en étant les plus anciens habitants de la région, quand on a créé le Parc National de Kahuzi Biega, déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, ont été expulsés et maintenant vivent sur les côtés : il y a beaucoup de pauvres gens qui habitent les zones rurales près de Bukavu, où le missionnaire salésien, le P. Piero Gavioli et Lydie Masoka, une Salésienne Coopératrice, font ce qu’ils peuvent pour donner un avenir aux enfants et aux jeunes plus vulnérables.

LE MESSAGE DU RECTEUR MAJEUR

  • CÉLÉBRONS LA VIE!

    Chaque nouveau commencement est une page blanche, une quantité illimitée de possibilités qui se présentent dans la vie quotidienne. Ce fameux don incroyable, nous l’appelons temps.

Video FR

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».