RMG – Journée Mondiale du syndrome Down : stimuler un changement dans l’approche culturelle

(ANS – Rome) – Les changements dans la manière de considérer celui ...

Italie – Le stage, la première vraie occasion de travail

(ANS – Rome) – La formation et le travail représentent un binôme ...

Pérou – Pluies et inondations : « Donne-moi un coup de main, Pérou »

(ANS – Lima) – Le système d’information National pour la ...

Paraguay - Ouverture de la Visite d'Ensemble à la Région Amérique Cône Sud

Ypacarai, Paraguay - 21 mars 2017 - Hier, 21 mars, s'est ouverte la Visite d'Ensemble à la ...

Italie - MSJ Day à Valdocco

Turin, Italie  - 19 mars 2017  -  Le 19 mars, à Valdocco, s'est ...

RMG – P. Pallithanam : dans la rue ou au bureau, toujours à côté des pauvres

(ANS – Rome) – Le P. Thomas Pallithanam est en même temps un missionnaire ...

(ANS – Lima) – Ce qu’exactement Kevin y a trouvé est ceci : une nouvelle famille, avec beaucoup de frères. Kevin, péruvien de 15 ans, vivait avec un oncle dans une communauté indigène de la région de Junin, sur les hauts plateaux du Pérou. Après avoir vendu les produits de la ferme de ses parents, il fréquentait l’école, distante 8 heures de marche. Sa vie a changé maintenant qu’il a une famille : c’est la « Maison d’Accueil » de Breña, à Lima.

(ANS – Dublin) – Du 8 au 10 mars, s’est tenue, à Dublin et à Maynooth, la première rencontre du projet « Jeunes européens à risque : nouvelles réponses salésiennes », qui concerne des institutions sociales des Salésiens de 6 pays européens : Allemagne, Belgique, Slovénie, Espagne, Irlande et Pologne. Le projet vise à partager le travail qui concerne chacune des institutions, spécialisées  en divers aspect du travail avec les jeunes à risque.

(ANS – Garigaon) - Garigaon est un petit village dans une région à forte vocation tribale, dans l’Etat de l’Assam. La plus grande partie des habitants, appartenant à divers groupes ethniques, y est arrivée comme migrants, ou bien parce qu’ils ont abandonné les impraticables zones d’origine à la recherche d’un travail ou parce que les terrains qu’ils cultivaient avaient été expropriés. Mais les conditions de vie de ces familles ne sont pas améliorées après la migration, puisque à la misère s’est ajouté le poids du déracinement. A leur aide travaillent les Fils de Don Bosco.

Freetown, Sierra Leone - 2016 - Voici les visages d'enfants qui ont perdu les parents, et dont s'occupent les Salésiens, en les éduquant pour la vie. Ce sont des "visage qui parlent d'avenir". (Photo Alberto Lopez, Procure Missionnaire de Madrid).

(ANS – Badajoz) – Un des autobus urbains de Badajoz, en Extémadure, Espagne, a été envoyé à Freetown, en Sierra Leone, pour devenir  une unité mobile qui puisse aider les milliers d'enfants à risque d'exclusion qui vivent dans les rues de la ville. Il servira à fournir assistance médicale, alimentaire et psycho-sociale.

(ANS – Freetown) – Le problème des enfants de la rue, même après des années d’initiatives, continue à être une question difficile à affronter, soit de la part du Gouvernement, soit de la part des instituts qui travaillent pour la protection des mineurs. Après qu’en décembre dernier, 28 enfants, qui étaient hôtes de l’œuvre salésienne  « Don Bosco Fambul » de Freetown, en Sierra Leone, aient été rendus avec succès à leurs familles, les opérateurs de la maison salésiennes sont de nouveau sortis dans les rues à la recherche d’autres enfants vulnérables pour leur proposer les programmes salésiens de réhabilitation.

Page 1 sur 9

INTERVIEWS

  • RMG – P. Pallithanam : dans la rue ou au bureau, toujours à côté des pauvres

    (ANS – Rome) – Le P. Thomas Pallithanam est en même temps un missionnaire actif dans une petite présence salésienne à Ravulapalem, Andra Pradesh, et le coordinateur d’une des plus importantes organisations de la société civile indienne, la « Wada Na Todo Abhiyan ». Regard global et initiatives sur le territoire sont les deux piliers de son travail. Qu’il présente aujourd’hui dans l’interview à ANS.

EDITORIAL

  • Un homme riche qui aida Lazare

    Le Pape François, dans sa lettre pour le Carême de cette année, invite à être généreux avec les besogneux, soulignant que cette générosité doit nous porter à donner non pas ce qui reste, mais à donner du nôtre. A ce propos, l’exemple de Chuck Feeney, un homme de 85 ans qui a donné tous ses biens en bienfaisance, représente bien la phrase : « Il n’a pas donné les miettes. Il a donné un pain entier ».

EVENEMENTS

APPROFONDISSEMENT

  • RMG – Journée Mondiale du syndrome Down : stimuler un changement dans l’approche culturelle

    (ANS – Rome) – Les changements dans la manière de considérer celui qui est différent de moi passent aussi par de petits gestes : pour cela, à Cartagena, Espagne, à l’occasion de la Journée du syndrome de Down – qui a été célébrée hier, 21 mars -  les élèves de l’école primaire « San Juan Bosco » ont été invités à réaliser des dessins pour exprimer comment ils voient leurs camarades frappés de ce syndrome, pour briser les stéréotypes en la matière et découvrir les contributions positives que peuvent apporter les personnes Down.

LE MESSAGE DU RECTEUR MAJEUR

Video FR

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».